quarta-feira, 14 de fevereiro de 2007

"Le beau souleil, le jour saint Valentin"




Le beau souleil, le jour saint Valentin,
Qui apportoit sa chandelle alumee,
N'a pas longtemps entra un bien matin
Priveement en ma chambre fermee.

Celle clarté qu'il avoit apportee,
Si m'esveilla du somme de soussy
Ou j'avoye toute la nuit dormy
Sur le dur lit d'ennuieuse pensee.

Ce jour aussi, pour partir leur butin
Les biens d'Amours, faisoient assemblee
Tous les oyseaulx qui, parlans leur latin,
Crioyent fort, demandans la livree

Que Nature leur avoit ordonnee
C'estoit d'un per comme chascun choisy.
Si ne me peu rendormir, pour leur cry,
Sur le dur lit d'ennuieuse pensee.

Lors en moillant de larmes mon coessin
Je regrettay ma dure destinee,
Disant : " Oyseaulx, je vous voy en chemin
De tout plaisir et joye desiree.
Chascun de vous a per qui lui agree,
Et point n'en ay, car Mort, qui m'a trahy,
A prins mon per dont en dueil je languy
Sur le dur lit d'ennuieuse pensee. "

Charles, Duque de Orleães (1394-1465)



e a tradução para Inglês:



1 comentário:

eu, maria! disse...

«Like a tree in spring, my life is full of blossom,
I have a lap full of flowers - who should I give them to?
Oh, breeze of life, come to me tonight,
As otherwise, I will not last so full of flowers until dawn.»
Simin Behbehani, poetisa persa da actualidade.

pela partilha...:)